Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2012

Caravanes à Saint-Cergues : Fin de partie, des milliers d'euros de dégâts

Nous avons vécu avec les élus et quelques gendarmes un nouvel épisode rocambolesque hier soir, puisque la majorité des caravanes avait pris le départ pour bons en chablais, d'où naturellement elles ont été refoulées. Nous nous sommes interposés un moment, devenant fous à l'idée que leur passage massif allait encore plus abîmé le terrain... Mais rien n'y a fait, l'arrêté du Préfet n'étant valable que ce jeudi à 12h00. Nous avons donc été une seconde fois contraints de les laisser repasser et massacrer notre stade, puisqu'il restait encore des caravanes sur le site.

Ce matin vers 08h30, ils ont pris le départ pour de bon. La pluie ayant transformé le stade en une vaste étendue de boue, de nombreux gens du voyage se sont embourbés. L'opération a pris plus de temps que prévu mais à 11 heures il ne restait plus personne.

J'apprends à l'instant qu'une bonne partie d'entre eux à quitter le département et que 5 caravanes se seraient réinstallées dans la zone ALTEA, à Juvigny, zone dont elles provenaient pourtant dimanche. C'est tellement aberrant que je préfère ne rien en dire, toutes mes pensées vont vers guilhem Bedoian, maire de la commune, qui doit être exaspéré et découragé.

Dans le messager du jour, en page fait divers, il est dit que j'ai négocié avec le premier groupe qui précédait le grand groupe de ces derniers jours. Je m'inscris en faux ! Je n'étais pas présent sur le territoire le week end de leur installation, mes adjoints et mes conseillers n'ont fait qu'appliquer les consignes de la gendarmerie. En effet, les aires étant pleines et les gens du voyage occupant déjà le terrain, il aurait fallut de toute façon requérir le Préfet pour les faire partir. Autrement dit, nous n'avons rien négocié, seulement subi la situation, de force, comme d'habitude.

Je suis dans cette histoire très surpris que l'expulsion de ce groupe du site ALTEA à Juvigny, dimanche dernier n'ait pas été mieux contrôlée, que des gendarmes n'aient pas suivi et empêché ce groupe d'investir violemment et sans aucune forme d'autorisation notre terrain.

60 gendarmes pour les refouler de Cranves Sales mardi. 50 gendarmes pour les refouler de Bons en chablais mercredi. 12 gendarmes dimanche lorsqu'ils ont investi notre stade dimanche ! Certaines communes valent-elles moins que d'autres ?

Je mettrai prochainement sur ce blog quelques photos de notre stade, après le passage du dernier groupe, qui peut-être montrera à ceux qui m'ont donné des leçons d'humanisme qu'il faut je pense sortir de l'angélisme béat. Car si le premier groupe a été respectueux du site, le deuxième l'a totalement massacré. Je n'ai de respect que pour ceux qui en témoignent un minimum, pardonnez moi d'exiger un peu de réciprocité.

Le conseil municipal de Saint-Cergues ne manquera pas de s'émouvoir de ces dégâts auprès de la Préfecture, qui nous a demandé à deux reprises de les reprendre suite à leurs départs et retours intempestifs. Deux retours qu'en tant qu'élus nous avons vécus comme des crève-coeur.

Au delà de tout cela, il est fou, incroyable, d'assister à des choses pareilles. Certains dans ce pays vivent dans l'impunité la plus totale. Nous sommes devenus, lorsqu'on voit cela, un pays ou le droit ne s'applique pas uniformément, où les lois semblent ne pas être opposables à tous.

Il faut qu'au niveau de l'Agglomération nous soyons vigilants et cohérents, et qu'au niveau de la Préfecture, l'Etat ose faire preuve d'autorité, sans quoi, en effet et malheureusement, il ne faudra pas s'étonner que certains électeurs aillent titiller les extrêmes... C'est l'absence de réponse qui crée la colère des citoyens. C'est ce sentiment d'impuissance qui rend fou.

Encore une fois, mes propos sont dirigés à l'encontre des groupes qui se comportent en voyous. Dieu merci ce n'est pas le cas de tous, et la plupart jouent le jeu en allant dans les aires prévues à cet effet, s'annoncent, paient, puis repartent, sans problème aucun.

La question ne porte donc pas sur les gens du voyage en général, mais sur la partie d'entre eux qui ne respecte rien et qui fait d'ailleurs beaucoup de tord à ceux qui se comportent bien.

Pour finir, j'aimerai rendre hommage aux gendarmes de terrain, qui ne font qu'obéir au Préfet et qui sont épuisés par ce cirque et qui doivent avaler des couleuvres inimaginables.

Commentaires

Ne pourriez vous pas en tant que Maires mettre en place un systeme de location de chaque terrain potentiel assez eleve pour faire reflechir ces braves gens?
De plus un terrain de foot est fait pour jouer au foot.
Si rien ne peut etre fait et que la justice n'a aucun pouvoir de dedomagement, alors c'est votre role de proteger les habitants de votre commune.
Vous avez bien fait de resister, continuez, les aires d'accueil en France ne manquent pas et les gens du voyage ne sont pas a plaindre.

Écrit par : Monsieur K | 06/04/2012

Cher Monsieur,

Effectivement, notre région est très bien pourvue en aires d'accueil, le problème, actuellement, c'est que les arrivées de gens du voyage dépassent largement nos capacités d'"hébergement".

Ces groupes ont investi sauvagement notre terrain, et le dernier groupe n'a rien payé du tout. Seule la justice peut contraindre un individu à s'acquitter de ses dettes. Les élus locaux n'en ont malheureusement pas le pouvoir.

Je considère comme vous que nous faisons ce que la loi nous demande, la loi besson, en l'occurrence, et j'estime que nous n'avons pas à faire plus.

Bien cordialement,

Gabriel Doublet

Écrit par : Gabriel Doublet | 06/04/2012

pk ne pas simplement tout faier pour kils ne revienne plus le stade a etait ravager c fait pour jouer au foot

Écrit par : alban | 26/07/2012

pk ne pas faire en sorte q'uils ne revienne plus c un stade fait pour jouer au foot et non pour acceuillir les gens du voyage

Écrit par : alban | 26/07/2012

Les commentaires sont fermés.