Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2012

Qu'est ce qu'un suppléant et qu'est ce que le centre ?

Depuis que j'ai annoncé que je suis le suppléant d'Antoine Vielliard pour les élections législatives de la quatrième circonscription de la Haute-Savoie, des questions bien légitimes m'ont été posées par des concitoyens, auxquelles j'aimerais apporter ici une réponse :

Quel est le rôle d'un suppléant ? Dans le cas où ce candidat, Antoine Vielliard, serait élu, cela réduirait-il votre présence à la mairie de saint-Cergues ?

Un suppléant supplée le député élu, au cas où celui-ci serait par exemple nommé au gouvernement ou viendrait malheureusement à décéder. La suppléance n'est donc pas un mandat en soi, et ne donne évidemment droit à aucune indemnité.

Par contre, il est vrai que cela génèrerait un peu plus de réunions, avec le député, pour se tenir bien informé des évolutions législatives et des grands problématiques de la région. Cela est d'autant plus vrai qu'avec Antoine Vielliard nous avons décidé de fonctionner en véritable binôme. Cela est une chance, à mon avis, pour promouvoir les idées que nous avons appliquées à saint-Cergues, en matière de développement durable et d'aménagement du territoire par exemple et  les faire rayonner.

Cette éventuelle suppléance me prendrait donc un peu plus de temps, mais de façon très raisonnable. C'est le député qui va toutes les semaines à Paris, pas le suppléant. Je rappelle au passage que depuis 2009, je me consacre entièrement à mes deux mandats de maire et de vice-président d'Annemasse Agglo. J'ai mis mon activité professionnelle entre paranthèses, pour être disponible et bien au fait de tous les dossiers que nous voyons passer en mairie et à l'agglo.

Saint-Cergues et de façon générale la circonscription sont ancrées à droite, quel est la pertinence d'une candidature du Centre ?

Historiquement la Haute-Savoie est marquée au centre-droit. D'ailleurs, notre actuel député, M. Claude Birraux, était à l'origine membre du centre des démocrates sociaux (CDS), conduit alors par M. Bayrou. C'est d'ailleurs le premier parti auquel j'ai adhéré à tout juste 17 ans. Antoine Vielliard est lui-même un ancien de la disparue UDF, formation du centre bien connue.

Je suis centriste de conviction avant tout parce qu'il me semble que trop souvent le débat politique se trouve clivé et caricaturé selon deux logiques partisanes trop idéologiques, je préfère les approches pragmatiques, dépassionnées et humanistes.

Je comprends que la décision de François Bayrou de voter à titre personnel pour François Hollande ait pu surprendre. Mais les électeurs du MODEM ont voté à 41 % pour Nicolas Sarkozy, 29 % pour François Hollande et 30% ont voté blanc. pour ma part, je pense que puisque François Bayrou n'était pas au second tour des présidentielles, il aurait dû s'abstenir de donner toute information quand à son choix personnel.

Je soutiens Antoine Vielliard parce qu'il a selon moi le meilleur programme pour notre belle région, qu'il a déjà fait ses preuves en tant qu'élu de saint-Julien et du Conseil Général. En effet, c'est sans doute l'homme le plus actif dans le dialogue franco-suisse, dans les problématiques fondamentales qui sont les nôtres (Logement, emploi, urbanisation excessive, mobilité, cadre de vie...).

Je le soutiens parce qu'il me semble le plus à même de répondre aux problématiques que nous rencontrons en tant qu'élus locaux, et nous nous sommes rejoints dans bien des combats pour essayer d'interpeler l'opinion et les pouvoirs publics quant aux grands déséquilibres de cette région. Ce n'est pas un idéologue, c'est un pragmatique qui agit dans l'intérêt général.

Le centre c'est le rassemblement. On retrouve des convictions centristes dans l'aile gauche de l'UMP aussi bien que dans l'aile droite du PS. Ce dont nous avons besoin, ce sont de gens capables de fédérer, de créer des ponts, et non de diviseurs.

Voir aussi  : Pourquoi je suis le suppléant d'Antoine Vielliard ?

Et aussi : Revue de presse législatives 2012

Les commentaires sont fermés.