Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2012

Ou vais-je, dans quel Etat j'erre ?

toutesdirections1.jpgDepuis mardi dernier, il est devenu difficile, voire suicidaire de se déplacer dans les alentours du chantier de la future 2 x 2 voies, dont les travaux s'étendent pour l'heure entre le carrefour des Chasseurs et le carrefour avec le CD 15 sur le plat de Saint-Cergues.

Sans la moindre concertation, la DREAL (direction régionale de l'équipement) qui est le maître d'oeuvre de ce projet et INGEROP, le cabinet qui gère le chantier au quotidien ont procédé à la fermeture péremptoire de   multiples accès, sans disposer la signalétique indispensable.

La mairie a été littéralement prise d'assaut par des riverains qui ne savaient plus comment rentrer chez eux, par des livreurs ou gens de passage complètement perdus.

Plus grave, à certains endroits se posent de réels problèmes de sécurité pouvant générer des accidents.

Enfin, les commerçants et les artisans de la zone des Vouards se trouvent difficilement accessibles et leur activité est donc directement pénalisée.

Une dame, affolée, à appeler la police intercommunale pour leur dire que voulant se rendre à Cranves Sales, elle s'était retrouvée en Suisse voisine !

Nous avons sur le champ saisi l'Etat et le bureau INGEROP pour qu'une solution pérenne soit trouvée dans les plus brefs délais.

INGEROP se faisant est venu en mairie, ce qui par parenthèse aurait dû être fait il y a des mois pour discuter ensemble du jalonnement et des panneaux informatifs à disposer.

Une réunion va avoir lieu avec les mairies de Cranves-Sales et de Juvigny pour rappeler les responsables de chantier à leurs responsabilités.

Nous nous en sommes émus auprès du sous-préfet de Saint-Julien qui va suivre avec attention ce dossier.

Il y a des mois que ces points auraient dû être vus par la DREAL et INGEROP !

A Annemasse Agglo, en vue des travaux liés au bus et au tram, de très nombreuses réunions ont déjà eu lieu, avec les riverains, les commerçants, afin d'expliquer comment le chantier va se dérouler. Ces discussions en amont permettent de bien expliquer l'impact des futurs travaux, et surtout de dire aux gens comment ils pourront continuer leurs activités pendant les "phases dures". Cela permet de recenser les besoins et de trouver des solutions pour que les nuisances soient réduites au possible.

La DREAL, elle, n'a tout simplement jugé utile ne serait-ce que d'aller s'enquérir de l'avis des mairies impactées... Nous sommes extrêmement mécontents, l'avons fait savoir, et attendons une réponse rapide, à la mesure des problèmes considérables posés par ce manque total de communication et de coordination.

Malgré cela il ne faut pas oublier que ces travaux vont permettre à notre commune de sécuriser durablement ses accès, entre le haut et le bas du village. Cela fait des décénnies que nous le réclamions. La carrefour CD 15 / RD 1206 fût l'un des plus meurtriers de la Haute-Savoie. Mais d'ici la fin de ce chantier, qui devrait durer deux ans, nous réclamons le droit de continuer à vivre !