Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2013

Saint-Cergues évite une installation sauvage de gens du voyage

Dimanche dernier, vers les 10h00 du matin, 20 à 25 caravanes se sont amassés près de notre stade de foot, qui avait déjà fait l'objet d'un envahissement sauvage l'an dernier, occasionnant de nombreux dégâts.

Nous pensions que les travaux de la 2 x 2 voies auraient permis, le temps du chantier au moins, de nous éviter ce genre de problèmes, mais il n'en a rien été.

Quand nous sommes arrivés sur place, les gens du voyage étaient en train de désceller les pierres que nous avions disposées pour interdire l'accès des véhicules sur notre terrain. Hurlements, insultes, provocations diverses, le tralala habituel et bien lassant.

Une ultime pierre, semi-enterrée a offert une plus grande résistance et ce n'est qu'à la grâce de celle-ci que nous avons éviter l'envahissement du stade.

Ce groupe venait de la roche Sur Foron et entendait passer deux semaines à Saint-Cergues, en toute illégalité, mettant en péril l'activité de nos clubs sportifs et surtout de notre fête de la Musique qui aura lieu ce samedi 22 juin.

Les gendarmes sont rapidement arrivés et ont mis fin aux tentatives de déplacement de la fameuse pierre.

Depuis peu a été mis en place un "régulateur", il s'agit d'une personne déléguée par l'association des Maires et dont la mission est de jouer les médiateurs dans ces cas d'installation "sauvage".

S'en est suivi un très long dialogue, qui a permit de faire deux propositions de terrain aux gens du voyage, l'une à La Roche, l'autre à Chêne en Semine sur des terrains destinés à cet effet. Les gens du voyage ont refusé tout net ces propositions.

Le médiateur s'est donc trouvé confronté à un double écueil, le refus catégorique du groupe des gens du voyage de changer de secteur, et le refus catégorique de la commune de les laisser rentrer sur le terrain ne serait-ce que quelques jours.

Les discussions ont duré 5 heures... Et vers les 15h00, les gens du voyage, résignés, s'en sont retournés sur une aire d'accueil à La Roche sur Foron.

Il faut bien comprendre que si la fameuse pierre n'avait pas tenu, ils seraient rentrés sur le terrain et n'en auraient pas bougé le temps qu'un arrêté d'expulsion soit éventuellement pris par le Préfet.

Je remercie les élus de Saint-Cergues, très présents sur le terrain, les gendarmes et la police municipale qui sont restés à nos côtés, ainsi que le médiateur, qui a permit de trouver des solutions alternatives, ainsi que les services de la préfecture.

Une chose est sûre, il faut rester ferme et ne jamais céder. Nous avons eu beaucoup plus de chance qu'à Frangy, le même jour, où un adjoint au maire a été violemment pris à partie.

Nous renforcerons les dispositifs de sécurisation des abords de notre stade dans les prochains jours.

Les commentaires sont fermés.