Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2014

Droit de Réponse suite à l'article du Messager : "Fast Food,un permis de construire qui agace"

   ce droit de réponse paraîtra dans l'édition du Messager du 27.02 prochain

Dans la dernière édition du Messager, un article faisait mention d'un permis de construire refusé par la mairie de Saint-Cergues le 26 décembre dernier à Mac Donalds dans le projet d'extension de la zone des Vouards.

Il n'en fallait pas moins pour que se bâtisse une théorie du complot fumeuse, qui a d'ailleurs pu s'étaler sans forme de contradiction aucune puisque Le Messager n'a pas interviewé sur ce point ni la mairie, ni l'Etat, ni Mac Donalds, ce qui est bien regrettable. Seuls se sont exprimés, de façon anonyme, un ou plusieurs "commerçants", la seule personne assumant son identité étant Maître Vincent LACROIX, avocat du restaurant la Ferme à Elise (établissement de la zone des Vouards).

Ainsi donc la semaine dernière, par l'intermédiaire de son conseil et si on lit bien, le restaurateur de la Ferme à Elise et donc "des commerçants" ont avancé quelques lourdes insinuations selon lesquelles l'Etat, la Mairie et Mac Donalds se seraient entendus à l'époque pour faire correspondre les tracés du nouvel échangeur aux seuls besoins du géant de la restauration rapide !

Il faudrait donc imaginer qu'en 2006, date de clôture de l'enquête publique, tout aurait été fait pour favoriser l'implantation et les accès du géant de la restauration rapide au détriment des restaurateurs déjà présents. Ces affirmations absurdes seraient risibles si elles ne portaient pas autant atteinte à l'honneur de l'Etat et à celui des élus de Saint-Cergues de l'époque.

Il convient donc de rappeler quelques faits : l'enquête publique de mise à 2 x 2 voies de la RD 1206 est close depuis 2006, le tracé du projet est donc définitif depuis cette date. D'ailleurs il n'y a eu aucune remarque des commerçants du secteur dans le registre d'enquête. Mac Donalds n'est venu rencontrer la mairie de Saint-Cergues qu'en 2013, soit 7 ans après ! Ce sont d'ailleurs les élus de Saint-Cergues qui ont donné l’information aux restaurants de la zone des Vouards.

Nous comprenons l'inquiétude de la Ferme à Elise et des commerçants face aux travaux gigantesques menés par l'Etat. Le restaurateur en question annonce des baisses de chiffre d'affaire de l'ordre de 30 % et avait demandé avec d'autres à l'Etat la création d'une deuxième entrée, aux droits de son établissement.

Même si dans le village, beaucoup ont parlé d'exagération à ce sujet, en nous disant que le parking de ce restaurant était souvent plein, les élus de Saint-Cergues se sont attachés à essayer d'accompagner ce restaurateur dans sa discussion avec l'Etat. Des réunions ont été faites, afin de trouver des solutions, elles n'ont pas abouti dans la mesure où l'Etat a estimé qu'à ce stade du projet et compte tenu des contraintes du secteur, il n'était pas possible de créer une deuxième entrée, à 600 mètres de celle qui existe aujourd'hui. Le Préfet de la Haute-Savoie, représentant du gouvernement, a donc mis un terme aux discussions, après analyse du dossier, il y a quelques mois.

Le restaurateur de la Ferme à Elise, car l'Etat n'a pas fait droit à sa demande, est révolté. Il y a une grande difficulté à comprendre qu'il faut faire le deuil de cette deuxième entrée et qu'au lieu de se tourner vers le passé, il faut maintenant se battre pour l'avenir de la zone des Vouards.

Car l'extension de la zone des Vouards comprendra outre de nouvelles activités artisanales un hôtel de 60 chambres dont les flux profiteront certainement aux restaurateurs en place.

Le permis de Mac Donalds a été refusé il est vrai, cela n'empêche pas certains de penser qu'une telle enseigne serait une tête de gondole formidable pour toute la zone, car chacun sait quelle est l'attractivité d'un tel commerce.

Aussi les insinuations douteuses de l'article de la semaine dernière sont désolantes. Car encore une fois c'est la zone des Vouards qui voit son image se ternir un peu plus. Alors que nous essayons de la développer, de faire en sorte qu’une fois les travaux de mise à 2 x 2 voies seront terminés elle retrouve son dynamisme, certains malheureusement semblent préférer se tirer des balles dans le pied. 

Nous aimerions, pour clore et dépasser cette polémique ridicule, appeler tous les habitants du territoire à venir soutenir la zone des Vouards, à venir profiter de ses restaurants, commerces et artisans, qui sont de qualité et restent bien évidemment ouverts pendant la durée du chantier. Chantier qui avance bien, dont les deux tiers sont accomplis, qui ne connaît pas de retard pour l'heure et qui se terminera l'année prochaine.

Et au-delà, quand bien même ces travaux génèrent d’inévitables nuisances, il faut rappeler que ce projet offrira à Saint-Cergues des accès et des franchissements enfin totalement sécurisés ! En effet l'ancien et tristement célèbre carrefour en face du stade a vu malheureusement 180 personnes perdre la vie depuis les années 60. 

Les commentaires sont fermés.