Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2014

Vive la France

Dimanche, les électeurs français, pour ceux d’entre eux en effet qui ont eu la gentillesse de se déplacer, ont placé en tête des élections européennes un parti europhobe, le Front National, qui se distingue depuis des années par son absentéisme remarquable au parlement européen.

Les abstentionnistes, qui ont oublié que d’autres étaient morts pour qu’ils aient le luxe de ne pas aller voter, ont préféré sublimer la notion chérie de liberté en s’adonnant à leurs loisirs favoris.

Les braves qui se sont déplacés ont donc à 26% marqué leur adhésion à la ligne défendue par ce parti.

Pour la première fois de notre histoire, le Front National arrive en tête d’une élection d’envergure nationale.

Cela signifie, si certains en doutaient encore, qu’il est désespérément temps d’agir.

Qu’il est temps de défendre à nouveau la République au quotidien, en faisant appliquer les lois, qui ne sont, par lâcheté ou par manque de moyens, plus vraiment appliquées depuis des décennies.

D’appliquer de façon inflexible les règles que notre peuple s’est donné il y a longtemps et transgressées à l’envi par une minorité de voyous, grands patrons cyniques, politiciens véreux,petites frappes des rues,qui chacun à leurs niveaux pourrissent l’avenir d’une majorité d’autres.

Il est temps que toutes les petites et grandes incivilités, à tout niveau, qui se commettent en tout lieu et qui n’amènent qu’au plus désobligeant des silences soient punies.

Il est temps de remettre de la verticalité dans le mirage d’horizontalité qui prévaut et qui voudrait que tout se vaille.

Il est temps d’arrêter de croire que la paix sociale s’achète par le renoncement et que le temps fera le reste.

Il est temps de réhabiliter certaines valeurs, telles que l’excellence, le travail, le mérite, déclarées stigmatisantes par les thuriféraires de l’égalité par le bas.

Il est temps d’arrêter de permettre à certains de se gaver honteusement, pendant que les autres vivotent sur le dos d’une classe moyenne qui est au seuil de la rupture.

Il est temps d’arrêter d’ériger en modèle ceux dont la seule noblesse aura été de réussir à tirer leur épingle du jeu.

Il est temps d’arrêter de penser que la France puisse avoir un avenir, tant qu’elle ne cessera de se détester.  

Il est temps d’empêcher le Front National de nous voler la France.

Commentaires

la France a été, oui, bel et bien kidnappée par ceux qui agissent sans gros efforts, tout simplement parce qu' "ils" ont su être là, partout, sans relâche et presque trop facile pour eux du fait d'un discours montrant là où cela faisait mal tout en assurant être les nouveaux prophètes... capables de bannir tous les maux de la terre en ébranlant le socle de Europa!
Ainsi, ayant fait plaisir aux mécontents de tout bord, ils obtiennent ces résultats pharaoniques, oui, tout de même pharaoniques même et malgré le fort taux d'absentéisme qui ne peut et ne saurait justifier ce chamboulement politique, exactement là où beaucoup d'autres, qui en auraient été capables, n'ont voulu agir que de manière trop clanique et partisane, sans avoir l'esprit UNI et sans choisir de vrai guide, bien trempé aux attaques des plus malins!
Mal y soit, qui n'y pense!
Tout est a recommencer, oui, tu as bien raison, depuis l'éducation basique de nos enfants jusqu'à l'éducation civique des plus grands, tout en préparant dans un esprit ouvert un plus grand chambardement encore, car si eux ont pu le faire, alors, pourquoi pas les Braves?
YES, WE CAN!

Écrit par : Evéquoz Mariastella | 28/05/2014

Très bon constat Monsieur le Maire. Tout ce que vous dites est parfaitement exact, et il faut absolument prendre les mesures que vous énumérez. Cependant, depuis 40 ans, la responsabilité des maux que vous dénoncez vous incombent, à vous élus de tous bords. Pourquoi feriez vous demain ce que vous n'avez jamais voulu faire ? C'est pourquoi le Front National remporte autant de voix. Il est aujourd'hui le seul qui veut et qui peut venir à bout de tous ces maux. Et ce n'est pas la France qu'il va vous voler, mais vos douillettes places, et c'est de cela dont vous avez le plus peur...

Écrit par : Pat Burn | 29/05/2014

M. Brun, vous faites des amalgames et évidemment vous mettez tous les élus dans le même panier, alors que cette démission est collective. La responsabilité nous incombe à tous, à tous les citoyens, qui sont devenus des monstres d'égoïsme, qui insultent la police lorsqu'ils reçoivent un PV, qui insultent les professeurs quand leurs gamins reçoivent une sale note, qui réclament l'application de la loi pour les autres... Quant à nos douillettes places comme vous dites, je vous invite à passer une semaine avec des élus pour voir avec quoi nous jonglons, au quotidien, vous pourrez alors peut être confronter au réel les solutions simplistes portées par votre front. Un Front du reste qui a géré de façon catastrophique les quelques villes gagnées en 1995, et quand on voit quel montant pharaonique d'indemnités vient de s'octroyer votre jeune talent dans le sud, à n'en pas douter, vous êtes le parti de la vertu !

Écrit par : Gabriel Doublet | 30/05/2014

Je ne suis pas encarté au Front National. Pour ce qui est des villes FN : http://www.polemia.com/histoire-economique-mairies-fn-elles-auraient-merite-le-triple-a/
Echec électoral ? Trois maires sur quatre renouvelés en 2001 !

En 2001, Jean-Marie Le Chevalier fut sévèrement battu à Toulon mais ses collègues, quoique élus en triangulaires (Orange, Marignane) ou d’extrême justesse (Vitrolles) furent réélus. Trois réélus sur quatre, c’est une statistique plutôt bonne après un premier mandat, d’autant que les circonstances politiques (divisions du FN notamment) étaient très défavorables.

Faillite financière ? Non : redressement de la situation !

Sur ce sujet il n’y a pas photo : dans les quatre villes FN la situation financière a été redressée, la fiscalité maîtrisée, la dette réduite. Sur la longue durée le bilan d’Orange est remarquable et sert désormais de modèle à tout le Vaucluse et à la Drôme provençale.

Écrit par : Pat Burn | 31/05/2014

Ceci pour Pat Burn :

http://www.lindependant.fr/2014/03/24/la-douloureuse-experience-du-fn-municipal-dans-les-annees-1990,1863247.php

Écrit par : Gabriel Doublet | 18/06/2014

Les commentaires sont fermés.